Quelles mesures européennes pour les entreprises du tourisme ?
20 Mai 2020

Quelles mesures européennes pour les entreprises du tourisme ?.

Le directeur d'ISTO Europe, Luc Gobin, a résumé les principales mesures de la Commission européenne pour aider à relancer les entreprises touristiques.

La Commission a pour objectif de soutenir le secteur du tourisme en Europe:

  • En garantissant la liquidité des entreprises du tourisme, en particulier des PME, grâce à :

o La flexibilité prévue par les règles relatives aux aides d'État permettant aux États membres d'introduire des dispositifs, tels que des systèmes de garantie pour les bons et d'autres dispositifs de liquidité, pour soutenir les entreprises dans les secteurs des transports et des voyages et pour garantir que les demandes de remboursement causées par la pandémie de coronavirus soient satisfaites. Les régimes de bons peuvent être approuvés par la Commission très rapidement, après notification par l'État membre concerné.

o Financement de l'UE : L'UE continue de fournir des liquidités immédiates aux entreprises touchées par la crise par l'intermédiaire de la Coronavirus Response Instrument Initiative, en gestion partagée avec les États membres. En outre, la Commission a mis à disposition jusqu'à 8 milliards d'euros de financement pour 100 000 petites entreprises touchées par la crise, avec le Fonds européen d'investissement.

  • Sauver des emplois grâce à une aide financière pouvant atteindre 100 milliards d'euros au titre du programme SURE :

Le programme SURE aide les États membres à couvrir les coûts des régimes nationaux de chômage partiel et des mesures similaires permettant aux entreprises de sauvegarder des emplois. La Commission soutient également les partenariats entre les services de l'emploi, les partenaires sociaux et les entreprises pour faciliter la reconversion, notamment des travailleurs saisonniers.

  • Mettre les citoyens en contact avec l'offre touristique locale, promouvoir les attractions locales et le tourisme et faire de l'Europe une destination touristique sûre :

La Commission travaillera avec les États membres pour promouvoir un système de bons de parrainage dans le cadre duquel les clients peuvent soutenir leurs hôtels ou restaurants préférés. La Commission va également promouvoir des campagnes de communication paneuropéennes présentant l'Europe comme une destination touristique numéro un.

Pour compléter les mesures à court terme, la Commission continuera à travailler avec les États membres pour promouvoir le tourisme durable conformément au "Green Deal" européen et encourager une transformation numérique des services touristiques afin d'offrir plus de choix, une meilleure allocation des ressources et de nouvelles manières de gérer les voyages et les flux touristiques.

La Commission organisera une convention européenne du tourisme avec les institutions de l'UE, l'industrie, les régions, les villes et les autres parties prenantes afin de construire ensemble l'avenir d'un écosystème touristique européen durable, innovant et résistant - "l'Agenda européen pour le tourisme 2050".

Les membres du Collège ont déclaré :

La vice-présidente chargée de la promotion de notre mode de vie européen, Margaritis Schinas, a déclaré "Le tourisme est vital pour le marché unique et ses quatre libertés et contribue de manière essentielle au mode de vie économique, social et culturel de l'UE. Il a également été profondément touché par les mesures nécessaires pour contenir le COVID-19. Alors que nos États membres lèvent progressivement les mesures restrictives, nous mettons en place les bases pour relancer l'écosystème du tourisme et le marché unique d'une manière sûre et proportionnée qui empêchera la résurgence du virus au sein de l'UE, tout en préservant notre mode de vie".

Le Commissaire au marché intérieur, Thierry Breton, a déclaré "Des millions de PME et d'entreprises familiales travaillant dans l'hébergement, la restauration, le transport de passagers et les agences de voyage risquent de faire faillite et de perdre des emplois - il est urgent qu'elles reprennent le travail. Nous aidons le tourisme européen à se remettre sur les rails tout en restant sain et sûr. Aujourd'hui, nous proposons une approche européenne commune pour gérer ce qui restera une saison d'été 2020 difficile, tout en préparant un écosystème touristique plus durable et plus numérique à l'avenir".

La commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, a déclaré "Nous savons à quel point les citoyens européens attendent avec impatience l'été et les voyages. Les énormes sacrifices qu'ils ont consentis ces derniers mois permettront une réouverture prudente et progressive - pour l'instant. Mais le déconfinement et le tourisme ne seront pas sans risque tant que le virus circulera parmi nous. Nous devons maintenir la vigilance, l'éloignement physique et les précautions sanitaires rigoureuses dans tout l'écosystème du tourisme et des transports pour prévenir autant que possible de nouvelles épidémies. Nous ne laisserons pas nos efforts se perdre".

Le commissaire à la justice et aux consommateurs, Didier Reynders, a déclaré "Les consommateurs européens peuvent être rassurés : La Commission ne réduira pas leurs droits au remboursement des voyages annulés dans l'UE. Nous recommandons toutefois de rendre les bons d'échange plus attrayants pour ceux qui ont choisi cette option. En attendant, la liberté de circulation est le droit que les citoyens européens chérissent le plus. Il est important de rétablir ce droit dès que les circonstances le permettront".

Le commissaire aux transports, Adina Vălean, a déclaré : "Nous visons à créer des conditions de sécurité dans tous les modes de transport, dans la mesure du possible, tant pour les personnes qui voyagent que pour les travailleurs du secteur des transports. À mesure que nous rétablissons la connectivité, ces lignes directrices fourniront aux autorités et aux parties prenantes un cadre standard. Notre priorité est de rétablir la mobilité le plus rapidement possible, mais uniquement avec des dispositions claires en matière de sécurité et de santé".

CONTEXTE :

L'Europe abrite un écosystème touristique dynamique. Les voyages, les transports, l'hébergement, la nourriture, les loisirs ou la culture, contribuent à près de 10 % du PIB de l'UE et constituent une source essentielle d'emplois et de revenus dans de nombreuses régions européennes. 267 millions d'Européens (62 % de la population) effectuent au moins un voyage d'agrément privé par an et 78 % des Européens passent leurs vacances dans leur pays d'origine ou dans un autre pays de l'UE.

L'écosystème du tourisme a également été l'un des plus touchés par les lourdes restrictions de mouvement et de voyage imposées à la suite de l'épidémie de coronavirus. L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) prévoit une réduction de 60 à 80 % des arrivées internationales, ce qui représente une perte de 840 à 1 100 milliards d'euros de recettes d'exportation dans le monde. En Europe, l'été est une saison cruciale pour le tourisme : au cours d'une saison estivale moyenne (juin-août), les résidents de l'UE effectuent 385 millions de voyages touristiques et dépensent 190 milliards d'euros.

Le train de mesures présenté aujourd'hui suit la voie tracée par la feuille de route européenne commune publiée par la Commission le 14 avril en coopération avec le Conseil européen. Cette feuille de route prévoit une approche progressive de l'élimination des mesures de confinement introduites en raison de l'épidémie de coronavirus.

POUR PLUS D'INFORMATION :

Communiqué: Orientations de la Commission sur la reprise des voyages en toute sécurité et sur la relance du secteur touristique européen en 2020 et au-delà

Questions et réponses sur le paquet tourisme et transports

Questions et réponses sur les applications de traçage

Fiche d'information : L'UE aide à relancer le tourisme en Europe (en anglais)

Fiche d'information: Voyages et tourisme en Europe : conseils pratiques pour les voyageurs et les entreprises (en anglais)

Communiqué sur le tourisme et les transports en 2020 et au-delà

Communiqué sur une approche progressive et coordonnée de la libre circulation

Communiqué : Lignes directrices sur le transport et la connectivité

Communiqué: Orientations sur les services touristiques et les établissements d'accueil

Recommendation sur les bons à valoir

Jacques Rayet - ISTO 20-05-2020